On te raconte tout…

… ou presque!

SurlescheminsdelaPanaméricaine est un projet mené par 2 jeunes bretons, géographes dans l’âme : Océane & Clément.

Nous sommes tous les deux de grands curieux, avides d’apprentissage, de rencontres et de changements ; et persuadés de la nécessité d’appréhender le monde aujourd’hui, via les prismes du social et de l’écologie.

Après avoir fini nos études et avant de se lancer dans la spirale du monde du travail, il nous semblait évident de partir à la découverte d’une partie du monde, de partir voyager. C’est de là qu’est né ce projet. Nous avions 2 envies : monter un projet de tiers-lieu dans un environnement semi-rural en France, et voyager tant qu’on n’avait aucune responsabilité. Ces 2 envies ont fusionné et il nous a semblé évident que notre voyage nourrirait notre projet futur.

Nous voilà alors partis depuis le 28 décembre 2018 pour un voyage transatlantique : nous partons de la Patagonie chilienne et avons pour objectif d’atteindre les terres canadiennes. Sur les chemins, nous partirons à la rencontre d’initiatives sociales et environnementales innovantes et alternatives.

Partir pour mieux revenir

Nous avions envie, suite à nos études, de continuer à donner du sens à notre quotidien. Dans une perspective de trouver de quoi serait fait notre avenir, nous n’avions pas envie de plonger dans le milieu du travail avec tous ses impératifs : “cdi”, “salaire”, “chômage”… Face à ces réalités, nous avions envie de penser, d’écrire notre propre travail, et d’ainsi pouvoir y insuffler les valeurs et les défis qui nous tenaient à cœur, pour pouvoir enfin “apporter notre pierre à l’édifice”.

Nous avons pensé notre projet en deux temporalités :

Ces perpétuelles remises en questions, tant personnelles que professionnelles nous ont amenés à concevoir un projet, qui plus qu’un simple projet représente pour nous un début de “projet de vie”. Après avoir longuement refait le monde, rencontré les bonnes et moins bonnes personnes, lu et regardé de nombreux témoignages d’initiatives, nous avons abouti à une idée, à l’embryon d’un projet plus global. Nous avons pensé ce projet à contre-sens : nous avons d’abord eu l’idée du tiers lieu puis nous est venue l’idée du voyage.

Nous souhaitons ouvrir un « tiers lieu » dans une commune française de taille moyenne. Notre « tiers lieu » aurait vocation à véhiculer les valeurs de développement local : une programmation horizontale décidée par et pour les habitants (culturelle, échange de savoirs-faire techniques…), une cantine de produits biologiques et locaux en s’appuyant sur les circuits courts de la région afin de valoriser le terroir et sur un potager personnel, une « maison du projet » lieu de débats et d’accompagnement à la création de projets par les habitants.

A terme, nous aimerions ouvrir une petite structure sociale : il s’agirait de se mettre en relation avec des associations de la plus grande ville des alentours et d’accueillir des personnes en situation difficile et désireuses de prendre du temps hors de leur quotidien pour se ressourcer et pourquoi pas se joindre à nous dans les tâches du quotidien (cuisine, jardinage, ateliers…).

Dans un second temps, il nous est apparu qu’avant de se lancer dans un tel projet, nous souhaitions aller voir comment le monde fonctionnait ailleurs. Parler, rencontrer, goûter, photographier pour enfin revenir avec des idées et souvenirs plein la tête. En faisant nos recherches, il nous a semblé que l’Amérique du Sud, comme l’Amérique du Nord sont des territoires très différents tant dans leur développement que dans leur culture. L’un comme l’autre sont porteurs d’initiatives alternatives, s’appuyant sur des valeurs sociales, locales, écologiques… On s’est donc dit que notre projet y prendrait lieu et aurait pour visée d’aller à la rencontre de porteurs de projets et d’initiatives de l’autre côté de l’océan, et d’aller puiser à la fois de l’expérience, des conseils et avant tout des récits pour mener à bien et enrichir notre projet à notre retour. A l’origine de notre projet, nous nous sommes posés beaucoup de question sur cette envie d’ailleurs. Mais qu’est-ce que ça voulait dire pour nous “ailleurs” ?

Ils nous soutiennent:

Océane

Après des études littéraires, puis tournées vers la Géographie et l’Histoire, j’ai eu la chance d’appréhender le monde et ses réalités en étudiant dans le Master de l’Institut du développement Économique et Social, me spécialisant dans le Développement local. C’était un mélange parfait entre la curiosité, l’envie d’apprendre, l’ouverture au monde… Vous l’aurez compris, j’aspire à découvrir, rencontrer, échanger, apprendre, goûter, photographier, débattre et suis curieuse de tout.Pour toutes ces raisons il me tardait de partir sur un temps indéfini à la rencontre, à la découverte de contrées lointaines… avant de revenir découvrir la France et de m’y ré-installer, avec des idées venues d’ailleurs, un mélange de cultures rencontrées et vécues, des images plein la tête, des milliers d’histoires à conter. Il me semblait important de partir pour découvrir, apprendre à mieux me connaître, redécouvrir le monde autrement qu’à travers les idées préconçues qu’on nous donne, les mauvaises nouvelles des informations, trouver de l’espoir dans le changement… Voyager quoi, voyager !

Clément

Je viens de la région de Saint-Malo en Bretagne et j’ai donc grandi près de la mer, au grand air ! J’ai toujours adoré la liberté qu’offre la campagne et les espaces naturels. J’ai dû partir vivre en ville pour mes études supérieures, durant lesquelles je me suis passionné pour la géographie parce qu’elle me permettait de découvrir mon environnement et le monde. J’ai beaucoup aimé cette vie étudiante urbaine qui m’a même mené jusqu’à Paris pour un master unique sur l’Alimentation et la Culture Alimentaire. Cela m’a permis d’approfondir mon amour de la nourriture, du manger, du nourrir, du cultiver…. tout en continuant à nourrir ma curiosité du monde.​J’ai l’intime conviction que chacun de nous peut agir pour améliorer le monde, tant écologiquement que socialement. Après avoir participé à plusieurs projets, l’envie de partir voir ce qu’il se faisait de l’autre côté de l’océan est née, afin de nourrir ma culture, mes envies, mon expérience et mes idées. Tout cela s’est évidemment construit avec Océane avec qui je partage ma vie depuis déjà plusieurs années ! 🙂

La panaméricaine ? ça veut dire quoi ?
Notre itinéraire précis:

1ère partie:
Amérique du Sud
Décembre 2018 – Mai 2020
2ème partie (en cours):
Canaries -> Guatemala (Transatlantique et Transcaraïbes en voilier), Mexique, USA, Canada
Octobre 2021 – Août 2023

Clique sur la carte pour voir l’itinéraire précis de notre balise GPS (Charly Brown) pendant notre traversée en voilier

N’hésite pas à nous écrire

On serait heureux d’avoir des nouvelles de ton voyage, ton projet, tes idées, tes questions ou bien des retours ou réactions sur ce qu’on raconte ! Au plaisir 🙂